Lyon Urban Trail 2012

Lyon Urban Trail 2012

  • Lyon Urban Trail (1er Avril 2012)
  • 38km – 1700+ – 4h19
  • 324 sur 629 participants

Toujours dans l’optique de parcourir un Ultra trail cette année (avec en tête le grand raid 73 fin mai), je participe à tout ce que je peux ! Et je fais petit à petit monter les distances et les dénivelées. Seulement 2 semaines donc après le trail des collines, me voilà donc présent à l’Urban Trail de Lyon.

Un événement bien sympathique (sur le papier) qui permet de découvrir la belle ville de Lyon.

Je m’engage dans de super conditions puisque je suis hébergé chez des amis qui habitent à 10 minutes du départ. Comme tout cela aurait été un peu trop facile, je décide « d’égarer » mon dossard. Je me rends effectivement compte que mon dossard retiré la veille est repartie à Grenoble, oublié dans un sac… Déjà couché tard à cause de la sympathique soirée, je dormirai perturbé par l’angoisse de cette absence de dossard et surtout énervé par cette boulette. Résultat : je dirai environ 3 heures d’un sommeil perturbé avant de partir sur le départ.

Je pars plus tôt que prévu pour gérer cet imprévu, qui au final ce réglera en quelques minutes par une organisation au top. Je suis sauvé, j’ai un dossard ! Je retrouve de l’énergie – tout rentre dans l’ordre ! Je suis prêt pour le départ. Fatigué mais prêt et super content d’avoir un dossard (j’envisageais de courir sans). C’est parti pour cette nouvelle distance, il fait beau, pas trop chaud, l’ambiance est bonne, nous ne sommes pas trop nombreux, mais Lyon semble à nous !

Je croiserai Franck quelques dizaines de minutes après le départ et nous partagerons ensemble une petite heure de course. Je pars ensuite devant, toujours bien motivé et avec de bonne sensations.

Le reste de la course se déroule bien, le décors est parfait comme prévu, je découvre les sites principaux de Lyon avec beaucoup de plaisir, la course est vraiment belle. Seul bémols le bitume commence à taper, et les escaliers en montée et descente se font ressentir également. Les 15 derniers kilomètres seront difficiles et pas franchement dans l’euphorie de l’arrivée.

Le public également est loin d’être enthousiaste, aucuns encouragements et plutôt des regards dérangés envers ces êtres bizarres qui cours dans leur ville. Vraiment déçu de ce coté là, j’attendais une grande fête, mais nous sommes plutôt des aliens qui les dérangent. La course, bien que très populaire, n’a pas pris son appartenance auprès des habitants Lyonnais.

Je termine en 4h19, ce qui me vaut le « pavé d’argent » ! 🙂
Cela dit, la fin de course et difficile (mais à priori, pour tout le monde car je ne perds pas de classement).
Je crois que la fatigue de la nuit, plus le cumul des courses et entrainements  se fait sentir.
Cela dit, c’est encore une belle expérience. Je repars tranquillement en train vers Grenoble.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.