Nivolet Revard 2012

Nivolet Revard 2012

  • Nivolet Revard (Mai 2012)
  • 51km – 2700+ – 7h31
  • 335 sur 595

Voici un court récit de cette course, car elle constituait pour moi un nouveau palier. 51km et 2700+, ça commence à faire pas mal !

La montée était longue et raide, pourtant j’y suis allé fort, sans doute trop. J’ai dépensé beaucoup d’énergie à doubler et à tenir un rythme effréné. Un effort qui me marquera pour le reste de la course. Cela dit, cette montée est très belle. Je passe des points de vue magnifiques, des cascades, et cette fameuse et gigantesque croix du Nivolet.

A l’arrivée sur le plateau, j’accuse le coup. J’ai beaucoup donné et il me reste 30km. Dur pour les jambes et le moral, les sensations sur le plat sont difficiles. Mais j’avance, doucement, à petites foulées. Finalement, on discute, on profite du paysage, et les kilomètres défilent.

Enfin, la descente se profile. j’appréhende cette longue descente vu mon état de forme. Cela dit, j’ai récupéré sur la portion de plat, et ça va mieux, je profite bien de la descente à un rythme correcte. Au dernier ravito, il reste 12km. En terme de distance, on a l’impression que la course est quasiment terminée, mais quand on calcul qu’il faudra courir encore 1h30, c’est dur.

Un dernier effort et tout se passera bien, on prendra un gros orage 15min avant l’arrivée pour un finish dans 20cm de bout et trempé jusqu’aux os ! Une très bonne expérience de course qui me rappellera gratter quelques minutes en montée se paye cher. Sur les 4 potes qui m’accompagnait 2 ont abandonnés, les 2 autres ont 30min d’avance sur moi.

One comment

  • hé oui, il faut savoir se hâter avec lenteur !! chaque expérience est formatrice …………alors, que t’apportera la prochaine « aventure »

    Bon courage

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.