Ces courses qui coûtent une fortune

Ces courses qui coûtent une fortune

Un euro du kilomètre

C’est le tarif moyen que l’on rencontre en général dans le monde du Trail.

En plus d’être en colère, je suis radin et ça me fou en rogne d’avoir à sortir le porte-monnaie pour courir. Cela dit, j’estime ce tarif honnête.

Bon, à la base on court surtout pour être en nature et pour ne pas se faire emmerder, et ça on peut le faire gratos. Les chemins sont à tout le monde que je sache ! Mais bon, je conçois que de temps en temps, c’est sympa de coller un dossard pour se la raconter un peu et mettre la misère aux quelques amateurs qui veulent jouer la compétition… Dans ce cas là, je suis OK pour payer.

Je conçois que coller quelques ru-balises et la location de la sono impliquent des frais qu’il faut couvrir. Il y a aussi les ravitaillements, et bien qu’on compte sur nos amis bénévoles pour amener la quiche maison, il y a bien quelques emplettes à régler.

OK, OK, mais alors pouvez-vous m’expliquer pourquoi il y existe de telles différences de prix entre les courses ?

Certaines sont parfois sous cette barre symbolique de l’euro/km alors que d’autres, à l’autre opposé, sont 2 fois plus cher.

Là, j’avoue que j’ai du mal à piger. Et ce qui me fou encore plus les nerfs lorsque des tarifs exorbitants sont appliqués à des course qui ont lieu sur les parcours d’entraînements locaux.

Le kilomètre à pied plus cher que le litre de gasoil

Avouez qu’avec cette punch-line, ça pousse à réfléchir !

Prenons par exemple – pour ne pas la citer – la Sportiva Classic Wider Vertical Race de la bastille.

Rien que le nom me donne déjà envie de vomir. Pour ceux qui ne connaissent pas, il ne s’agit pas d’une étape US du championnat du monde de Trail running, mais d’un petit trail du dimanche matin à Grenoble, de 7 km. C’est un parcours sur des sentiers hyper connus de tous les Grenoblois. Aucune particularité à ce parcours qui est bien tracé et très accessible.

Et pourtant, le tarif d’inscription à cette course est de 15 euros sur place. Soit plus de 2 euros du km. Pour une course sponsorisées par tout un paquet de marque ça vous parait normal ?! Jamais je ne paierai ce tarif, encore moins pour courir sur des sentiers ultra-fréquentés, que j’ai fait 1000 fois.

Notez que cette course est nouvelle dans le calendrier des courses, et peut-on présumer, à tendance à surfer sur la tendance. A priori plutôt sur une vague marketing et commerciale, que sur celle de l’authenticité et la simplicité.

Vertical Race Grenoble  Vertical Race Grenoble

Tu l’as vu mon gros slogan, hein ?! Tu l’as vu ?

A titre comparatif, prenez la Montée de la Bastille organisée par le club Spiridon Dauphinois.

Voici une course qui a lieu depuis plus de 20 ans, sur un parcours à peut prêt équivalent. Leur slogan « La perf d’accord, la fête d’abord…« . Tout est dit ? Vous remarquerez qu’il n’y a aucun mot en anglais dans ce slogan.

Des sponsors ? Quenini. Une association bénéficiaire SAKADO pour l’aide au sans-abris. SAKADO fonctionne sans argent : Pas d’argent circulant, pas de compte bancaire. C’est la garantie que tous les dons iront aux sans abris. Lors de ma dernière participation, j’ai eu en cadeau des bijoux fait main par une association caritative Africaine. Le prix de l’inscription ? 9 euros (soit moins d’un euro le KM), avec le retour en téléphérique et en bus compris. What else ?!  Quoi d’autre ?

Ça ne vous suffit pas ? Vous criez à l’exception ? OK.

Prenez le Gresivaudan X-Press. Une course gratuite. Et oui. Ou plutôt plusieurs courses, sur les parcours les plus typiques de la région Grenobloise (montée de la Bastille, du Saint Eynard, Chamechaude, etc.). Le tout organisé par une bande de passionnés de la CAF qui n’ont d’autre objectif que de partager un bon moment de convivialité autour de leur passion.

Bon, une course gratuite ça implique certains compromis, mais pour monter au Rachais bordel, où à Chamechaude, est-ce qu’on a vraiment besoin d’un dossard, de balises ou d’un ravito ? NON. T’as besoin d’un top départ, d’une ligne d’arrivée, et d’une paire de jambes ! Si ta montre Casio fait chrono, tu peux même avoir ton temps.

Gresivaudan X-Press  Gresivaudan X-Press  Montée de la bastille  Montée de la bastille

Des ambiances conviviale et authentique comme on les aime !

Je ne m’étendrais pas plus sur le sujet car déjà je bouillonne.

Avant que je m’énerve pour de bon, TOI, le jeune coureur de Trail grenoblois, avant d’être éblouie par les fu#*/ng lights of the star-races of my balls… Renseigne-toi un peu avant de t’inscrire à une course. Avoir de bonnes jambes ne te dispense pas non plus d’utiliser ton cerveau !

Parce que, OK y’a des parcours sympas, de jolis lots et une bonne communication, mais franchement, courir à ce prix là sur le sentier que tu fais le soir après le boulot, t’as pas l’impression d’être pris pour un jambon ? Même si un parcours et un peu moins attrayant, il y a des questions à se poser avant de s’inscrire à une course ! Qui l’organise, pourquoi, depuis quand, dans quel but ?

La communauté des coureurs de trails prend du poids et une certaine valeur marchande. Nous ne pouvons ni le nier, ni l’éviter. Par contre, c’est à nous de décider vers quoi l’orienter. Et ça commence par la sélection de nos courses !

Et voilà, ça y est, je suis encore complètement énervé ! Je vais devoir aller faire la montée de la bastille à bloc pour me calmer – sans dossard – j’en profiterai pour économiser 15 euros et me boire une binouze à la descente.

2 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.